Les étapes de la VAE

Étapes de la VAE :

1. Recevabilité et faisabilité de la demande

Cette étape a deux phases :

  • l’information et l’orientation
  • et la constitution du dossier de recevabilité.

Information - Orientation

L’université est amenée à informer sur le dispositif de la VAE (financements, accompagnement et prescription post jury) et l‘offre de diplômes.

 Le candidat identifie en amont le diplôme sur lequel il souhaite se positionner.

Constitution du dossier de recevabilité

Le candidat réalise un dossier de recevabilité.

L'université vérifie la recevabilité administrative (conditions légales) ainsi que la faisabilité pédagogique (cohérence du parcours VAE avec le projet du candidat, adéquation de son expérience avec le niveau et le contenu du diplôme sollicité).

2. Accompagnement

En amont : Contractualisation

L'université rappelle dans le cadre d’un engagement réciproque :

  • les finalités de l’accompagnement, ses modalités et son rôle pédagogique,
  • le respect et la confidentialité des informations communiquées par le candidat,
  • la responsabilité du candidat quant aux décisions qu’il prend et aux productions qu’il réalise.

Un accompagnement en 6 étapes :

L’accompagnement doit permettre une mise en confiance du candidat, pour maintenir sa motivation tout au long de la démarche et aboutir à une production écrite personnelle propre à valoriser son expérience professionnelle et extra professionnelle au regard du diplôme visé et aux attendus du jury.

Il s’articule autour d’entretiens individuels et/ou d’ateliers collectifs.

Différents supports pédagogiques et méthodologiques peuvent être proposés afin d’aider le candidat à formaliser son dossier de validation.

Le rôle de l'université dans l'accompagnement consiste en une aide pour :

  • le choix d’expériences significatives,
  • l’explicitation de missions,
  • l’identification des acquis,
  • le repérage des apprentissages,
  • la mise en lien avec un référentiel de diplôme.

3. Phase de validation

Le jury, composé d’enseignants et de professionnels, se prononce au vu du dossier et de l'entretien (obligatoire) pour une validation totale, partielle ou nulle du dipôme demandé. En cas de validation partielle, il indique au candidat l'étendue de la validation accordée et les modalités pour obtenir les éléments manquants ("la prescription").

Le président de l'université notifie la décision du jury au candidat.

4. L’accompagnement en cas de validation partielle

Les universités proposent un accompagnement post-jury permettant au candidat d’aboutir à l’obtention du diplôme. 

   
Copyright © 2006 - 2018 Validexper® - Mentions légales